La Société d'histoire et d'archéologie du canton de Neuchâtel (SHAN) a été fondée en 1864, en parallèle avec le Musée Neuchâtelois, future Revue historique neuchâteloise.

En 1894, la SHAN entre en possession du Château de Valangin en vertu d'une convention signée avec l'Etat, propriétaire des lieux, et développe progressivement ses collections historiques. Conformément à ses statuts, les objectifs de la SHAN sont d'enrichir la connaissance du passé du canton de Neuchâtel et de ses habitants et de la diffuser le plus largement possible.

Les activités de la SHAN se développent dans plusieurs directions. Le Château et Musée de Valangin est placé sous la responsabilité d'une conservatrice. Le comité de la société organise des colloques scientifiques, des animations - visites commentées, conférences, excursions - et édite une collection d'ouvrages portant sur l'histoire neuchâteloise (histoireNE.ch) en collaboration avec l'Institut d'histoire de l'Université de Neuchâtel et les Editions Alphil - Presses Universitaires Suisses. La SHAN gère également des fonds issus de donations dont les revenus sont dédiés à la distribution de prix dans le domaine de l'histoire, de la littérature et de la peinture.

En 2011, la SHAN ouvre un site internet entièrement dédié à l'histoire neuchâteloise. Fruit d'une étroite collaboration entre la Société et les principales institutions de conservation du canton de Neuchâtel, www.imagesdupatrimoiNE.ch offre un regard unique sur le canton, à la fois ludique dans sa navigation et scientifique dans son contenu.

Association reconnue d'utilité publique, la SHAN compte actuellement environ 500 membres, amateurs d'histoire locale et régionale. Fondé le 19 septembre 2009, UNIstoire, l'association des étudiants et anciens étudiants en histoire de l'UniNE, constitue un groupement de la SHAN. Il se veut un lieu d'échange des étudiants et anciens étudiants de l'Institut d'histoire, ainsi que des personnes s'adonnant à la recherche ou à l'enseignement dans ce domaine.

 

Première carte connue du Pays de Neuchâtel. Claude Bonjour, v. 1673 (BPUN)